Sport de combat &JO
Méthode
Sport de combat &JO
Olympioniques
Sources
Pugilat, Boxe
Luttes
Pancrace et autres
Conclusion
SPORTS DE COMBAT et JEUX OLYMPIQUES

Les Jeux Olympiques modernes, restaurés en 1896 par le français Pierre de Coubertin, ont aujourd'hui un peu plus d'un siècle d'existence. Ils ont admis au sein des disciplines olympiques déjà cinq sports de combat :

- la lutte gréco-romaine, dès 1896,
- la lutte libre, en 1904,
- la boxe anglaise amateur, en 1904,
- le judo, en 1964,
- et le taekwondo, en 2000.

En un siècle (de 1896 jusqu'aux JO imminents de 2004), de grands athlètes et combattants ont déjà pu s'illustrer par de multiples victoires :

- le suèdois Johan Richthoff fut le premier à conserver son titre chez les "toutes catégories" en lutte libre (titres en 1928 puis 1932);
- Kristian Palusalu l'estonien réalisa le doublé lutte gréco-romaine et lutte libre lors de la même olympiade de 1936;
- le russo-soviétique Alexandr Medved remporta consécutivement trois titres olympiques : en 1964 chez les "moins de 97 kg" puis en 1968 et 1972 chez les "toutes catégories";
- le hongrois Istvan Kozma obtint le premier deux titres en lutte gréco-romaine : en 1964 et 1968;
- le néerlandais Willem Ruska fut le premier à réaliser un doublé en judo : en "poids lourds" et "toutes catégories" lors de la même olympiade de 1972;
- le cubain Teofilo Stevenson fut le premier à conquérir trois titres successifs en boxe anglaise amateur chez les poids lourds : en 1972, 1976 et 1980;
- successeur de son compatriote Medved, le russo-soviétique Soslan Andiev obtint deux titres en lutte libre : 1976 et 1980;
- en parallèle, un autre russo-soviétique imprima la même domination sur la lutte gréco-romaine : Aleksandr Kolchinski, deux titres en 1976 et 1980;
- le japonais Hitoshi Saito remporta deux titres au judo sur deux olympiades : 1984 et 1988;
- l'américain Bruce Baumgartner sur une carrière de quatre olympiades, parvint à conquérir deux titres en lutte libre : ceux de 1984 et 1992;
- Alexandr Karelin ft le premier à cumuler trois titres en lutte gréco-romaine (ceux de 1988, 1992 et 1996) égalant ainsi son compatriote et homologue de la lutte libre Medved;
- le cubain Felix Savon-Fabre cumula trois titres en boxe anglaise chez les "moins de 91 kg", égalant ainsi le record de son compatriote Stevenson;
- enfin, le dernier à avoir réussi un doublé, en judo, fut le français David Douillet, lors des olympiades de 1996 et 2000.

Imaginons alors quelle a pu être la fabuleuse liste des anciens vainqueurs olympiques, non pas sur un siècle mais sur près de douze siècles d'existence des Jeux Olympiques de l'Antiquité.

L'auteur Sextus Julius Africanus du IIIème siècle de notre ère a dressé une liste partielle de ces héros. Cette liste est parvenue jusqu'à nous grâce à Eusèbe Pamphile, évèque de Césarée.
Datant de la même époque (le IIIème siècle), un papyrus d'Oxyrrhynchos a fourni aux archéologues modernes les résultats fragmentaires de 263 olympiades (sur les 293 qui eurent lieu de 776 av. JC à 393 ap. JC), dans 32 disciplines, pour plus de 170 cités, plus de 600 vainqueurs, et un total de 941 victoires répertoriées.
Le chercheur italien Luigi Moretti réussira à porter le nombre de vainqueurs connus à 1029; malheureusement son ouvrage Olympionikai, I vincitori negli antichi agoni olimpici, Rome, 1957, sur les olympioniques (vainqueurs olympiques) est actuellement épuisé. Mais mes recherches continuent !

Il n'y avait que trois disciplines à cette lointaine époque et généralement deux catégories, pas de poids mais d'âge : les "paides" (enfants, juniors) et les "andres" (hommes, seniors). Ces catégories d'âge variaient selon les disciplines mais aussi selon les Jeux (Olympiques, Pythiques, Isthmiques ou Néméens) tout comme de nos jours les catégories de poids varient d'un sport à l'autre. Pour la course, par exemple, on pouvait concourir dès l'âge de 12 ans alors que pour les épreuves "lourdes" (sports de combat) il fallait avoir plus de 14 ans. Et à 18 ans, on entrait dans la catégorie des hommes adultes.
Les trois disciplines martiales ("lourdes") représentées aux Jeux Olympiques (et autres) de l'Antiquité étaient :

- la lutte "orthopalê", de 708 av. JC à 393 ap.JC
- le pugilat, de 688 av.JC à 393 ap.JC,
- la pancrace, de 648 av. JC à 393 ap.JC.

On aurait pu s'en douter : sur cette période longue de douze siècles, d'immenses champions ont atteint ou dépassé la performance exigée pour figurer parmi les meilleurs de tous les temps (au moins 2 titres olympiques ou équivalents).

Meilleur parmi les meilleurs
05/07/04